Running - Les bienfaits



De meilleures performances athlétiques :

Durant un jogging , le corps est inondé d’oxygène , si vous courez régulièrement, votre corps apprendra au plus vite la meilleure manière d’approvisionner vos muscles en oxygène et de l’utiliser. On verra donc une augmentation de votre énergie et vos performances athlétiques. De plus, la course à pied améliore votre souplesse au fil du temps.


Un effet déstressant

Utiliser la course à pied pour réfléchir est une excellente manière de lâcher prise et de réduire le stress. Vous arrivez à mieux vous détendre lorsque vous vous déconnectez de votre vie mouvementée et votre créativité est stimulée grâce au supplément d’oxygène présent dans votre système. C’est un excellent moyen de trouver de nouvelles idées ou des solutions aux problèmes.

Rien de tel qu'un bon footing pour se détendre, relâcher les tensions et évacuer le stress. Sans compter que la sécrétion d'endorphines et d'adrénaline qu'il provoque donne la pêche et favorise une sensation de bien-être général. Essayez de temps en temps le matin, 35 min à jeûn à la fraîche (ne réfléchissez pas), vous verrez comme votre journée s'en trouvera métamorphosée (et votre corps aussi).


Perte de poids

Le running est l'un des sports qui consomment le plus de calories avec environ 500 Kcal/heure pour une vitesse moyenne de 10 Km/h. Sachez par ailleurs que pour perdre sa masse grasse, mieux vaut courir lentement mais longtemps, et pour se muscler, ne pas délaisser quelques séances de renforcement ou de vitesse. Mais attention, on se muscle, et le muscle pèse plus lourd que le gras.... Courir permet de brûler des calories. Et les entraînements à intervalles en brûlent encore davantage.


Un sommeil plus réparateur

Le simple fait de sortir marcher régulièrement peut vous aider à améliorer la qualité de votre sommeil, mais courir peut vraiment faire une différence. Si vous êtes régulier(e) dans vos entraînements, la transition entre vos différentes phases de sommeil sera plus douce et plus uniforme. La qualité de votre sommeil sera ainsi améliorée et vous vous sentirez plus frais(che) et plus tonique au petit matin. Évitez toutefois de faire de l’exercice dans les quatre heures précédant votre coucher. Le sport augmente la résistance à la fatigue et améliore la qualité de votre sommei en règle général.


Des os et des articulations plus solides

La course à pied améliore votre densité osseuse et réduit le risque d’arthrose et d’ostéoporose. Des recherches ont révélé que 15 minutes de course à pied, à raison de deux séances par semaine, suffisent à réduire de 40 % le risque de contracter ces maladies. La course à pied renforce également vos genoux, contrairement aux idées reçues. Elle protège le cartilage en augmentant le flux d’oxygène et en réduisant les toxines, et aide par ailleurs à renforcer vos ligaments et vos tendons. Alors, fini les mythes disant que la course à pied ruine vos genoux.


Davantage d’hormones du bonheur

Votre journée a beau s’être mal passée, vous vous sentirez toujours mieux après une séance de course. Ce phénomène a été scientifiquement prouvé : courir permet de libérer des endorphines et de la sérotonine dans le corps. Vous vous sentez alors plus heureux(se) et moins anxieux(se). Ces hormones produites par votre cerveau font aussi de la course à pied un traitement efficace contre la dépression.


Rester jeune plus longtemps

Les personnes qui courent régulièrement ont généralement une espérance de vie plus élevée. Les recherches démontrent que courir pendant 30 minutes, à raison de trois fois par semaine, permet de réduire l’âge biologique d’une personne, pouvant ainsi lui faire gagner jusqu’à 9 ans. De plus, la peau paraît plus ferme et moins ridée grâce à une meilleure circulation et absorption de l’oxygène. Courir régulièrement permet également de réduire le risque de dégénérescence mentale due à l’âge, en gardant votre cerveau plus actif plus longtemps.


Un cœur plus sain et une meilleure digestion

Courir régulièrement (moins d’une heure par semaine) peut réduire le risque de maladies cardiaques de moitié. Plus vous courez vite, plus votre cœur travaille pour maintenir la circulation sanguine à la vitesse nécessaire, et plus il devient fort. La course à pied améliore également la digestion en augmentant le rythme auquel la nourriture est métabolisée par le corps. Elle apporte par ailleurs une quantité d’eau supplémentaire pour que tous les processus se déroulent en douceur. Il ne faut pas non plus oublier l’augmentation de la capacité pulmonaire.


Un système immunitaire plus performant

Il n’y a pas que votre corps et votre esprit qui se renforcent grâce à la course à pied. L’entraînement vous permet aussi d’améliorer votre système immunitaire. Courir près de 30 km par semaine aura un effet positif sur votre système de défense. Mais courir plus de 90 km par semaine aura au contraire l’effet inverse. Peu après une séance d’entraînement très intense, une brèche peut se créer dans le système immunitaire, au moment où celui-ci est sensiblement plus faible qu’à l’ordinaire, c’est pourquoi il est important de bien manger après avoir couru, d'avoir un bon sommeil et une bonne récupération dans votre planning.


Une plus grande confiance en soi

C’est peut-être l’une des principales raisons pour lesquelles les gens continuent à courir : ce sentiment que l’on ressent lorsque l’on atteint ses objectifs et que l’on obtient plus que ce que l’on croyait possible. De meilleures performances, une plus belle peau, une meilleure posture, moins de masse graisseuse et des muscles plus fermes. Le sentiment de progression et d’être maître de votre corps et de votre vie fera des merveilles sur votre confiance en vous.


Le running n'est pas dangeureux mais...


> Un exercice parfois douloureux Pas facile de s'y mettre,... Vous risquez de vous sentir essoufflé, d'avoir un point de côté et des courbatures dans les premiers temps. Commencez doucement, par 15 à 20 minutes les premières fois et alternez marche et course, puis augmentez progressivement la durée.

Attention : vous pouvez vous étirer après votre footing, seulement si vous n'avez pas forcé sinon vous risquez de vous faire une déchirure musculaire.

> Attention aux articulations Courir sur le bitume peut traumatiser les articulations, le dos, et les tendons. Préférez donc les chemins de terre, les sentiers en forêt ou les pistes en stabilisé dans les stades. Attention également au choix de vos chaussures, et faites des étirements du pied, des mollets à distance de vos séances, 5 minutes tous les deux jours par exemple.


> Gare à la dépendance ! Pratiquée à haute dose, le running peut rendre accro. Certes, ce n'est pas une mauvaise drogue à pointer du doigt mais... La sécrétion d'endorphines, ainsi que les effets sur le poids peuvent créer une dépendance. Les médecins mettent également en garde les femmes contre les risques d'ostéoporose et d'aménohrrée en cas de jogging de haut niveau. Toutefois, sachez que courir renforce les os, un sport au top donc pour les femmes qui prennent de l'âge.



55 vues
  • Icône sociale YouTube
  • LinkedIn Social Icône
  • Instagram
  • Facebook Social Icône

© 2023 by Maple Park Family Practice. Proudly created with Wix.com